83037119 2565676107055410 4740670908597796864 n

ÉTAPE 12 - Haradh - Qiddiya

Wahou !
12 jours, 12 étapes et une 5e ligne d’arrivée franchie.

Quelle émotion après avoir douté, encore plus ces deux derniers jours...enduré la douleur de mes blessures, passé toutes ces heures à étudier les roadbooks, à prendre soin de la moto... de découvrir ces paysages incroyables, sublimes, époustouflants !
Nous avons également traversé des coups durs, des difficultés, des suées et le drame... mais c’est merveilleux de voir autant d’entraide et de respect entre les pilotes.

C'est en 35e place au classement général que je finis ce Dakar.

82569498 2565675820388772 5026022436890476544 n

Le Dakar, au delà d’une course historique, est une aventure humaine. Le Dakar nous grandit, nous pousse à nous dépasser, à continuer d’y croire car au bout, le bonheur de franchir cette ligne d’arrivée est une récompense incroyable, qui me submerge et m’élève face aux sacrifices qui sont faits.

J’ai une reconnaissance infinie envers mes partenaires, amis, sponsors, famille, mon team pour m’avoir soutenu dès la préparation de cette course, puis au quotidien, à chaque étape ! J’ai pu lire et relire vos messages, vos blagues, vos encouragements qui sont si importants !

Ce challenge est relevé et c’est grâce à vous. Cette fois encore, nous l’avons vécu ENSEMBLE

Le Dakar est respect,
Le Dakar est dépassement de soi,
Le Dakar est une famille,
Le Dakar est MAGIQUE !


 

83342516 2564826600473694 5735731981161857024 n

Suite et fin de l’étape Marathon avec toujours ce problème de casse mécanique.
Autant vous dire que je suis super heureux d’avoir atteint le bivouac, fatigué, mais soulagé !
Comme expliqué depuis hier, je ne peux rouler qu’avec 4 vitesses, l’étoile de sélection de ma boîte à vitesses ayant cassé dès le début de la première journée Marathon.
Le côté positif est que le terrain du jour était surtout composé de dunes. Ce n’est donc pas forcément la vitesse qui prime et cela m’a permis de ne pas trop perdre de temps.

Seule la dernière partie ne jouait pas en ma faveur car nous étions plutôt sur des pistes rapides...

Ce soir, au terme de 2 jours à 80 km/h, je suis 35e au classement général, ne perdant “que” 4 places par rapport au début des étapes Marathon. Sur ce point, je suis content d’avoir sauvé les meubles.

Côté mécanique : la moto est en soins intensifs avec Jean-Luc qui va réparer la pièce.

Demain je devrais pouvoir finir ce Dakar jusqu’au dernier mètre pour atteindre le podium et cette 5e médaille.

Bilan santé : ma côte gauche fracturée reste douloureuse malgré les soins de l’équipe médicale et une seconde douleur se manifeste au niveau des côtes à droite...la fatigue joue forcément un rôle mais je ne lâche rien !

Je dois dire que malgré la difficulté, la déception et les doutes qui ont pu m’envahir tout au long de la journée, je suis vraiment heureux d’y avoir cru, d’avoir persévéré et de ne pas avoir baissé les bras.

C’était, dur, long, fatiguant mais ce soir je suis soulagé d’avoir fini cette étape entier et de retrouver mon team !
Vos messages ont vraiment compté dans cette détermination et votre soutien est indispensable dans cette aventure !
Famille, sponsors, amis, entourage de près ou de loin, encore un grand merci de vivre chaque étape du Dakar 2020 avec moi !
Demain, on rejoint la ligne d’arrivée.


 

82171320 2563997523889935 54806664620015616 n

CASSE MÉCANIQUE
Il y a des jours avec et il y a des jours sans....aujourd’hui était clairement un jour sans...
Pour cette première étape Marathon j’ai terminé la spéciale et le bout de liaison à 80 km/h... ma boîte à vitesse cassée, bloquée en 4...
Arrivé au bivouac, j’ai pu compter sur Jean Brucy et Benjamin Melot avec qui nous avons ouvert et démonté la boîte puis trouvé le problème... j’ai cassé l’étoile de sélection de la boîte !!!
Cette panne survient le jour où il ne fallait pas ! Nous sommes en pleine étape Marathon, je ne peux donc pas me procurer la pièce auprès de l’assistance pour la changer...Nous avons donc remonté la boîte ! Je vous rassure, la course continue pour moi, je ne baisse pas les bras, demain je poursuivrai la seconde étape Marathon avec 4 vitesses seulement C’est certain, à ce rythme, 608 km dont 534 km de spéciale pleine de dunes, ça va être long mais j’arriverai au bout !!
Je n’oublie pas le premier objectif : finir ce 5e Dakar et ramener une nouvelle médaille à la maison.

Je tiens vraiment à remercier Jean Brucy et Benjamin Melot pour leur grande aide dans cette tentative de réparation. Merci les gars !

Vous avez peut être vu que la spéciale a été interrompue au km 345. En cause, des vent violents. Les pilotes ont été reconduits au bivouac en sécurité.

CLASSEMENT.
Hier au général, j’étais classé 31e et 3e Français.
Après ce coup dur, le classement est à présent secondaire. Je vise l’arche d’arrivée.

Encore une fois, un énorme merci pour tous vos messages.
C’est compliqué de vous répondre avec la connexion et les grosses journées mais je les vois et tous vos mots sont essentiels dans cette course !

Je vous laisse sur l’extrait de l’émission tournée hier soir sur le bivouac après l’étape 9 (tout allait encore bien...évidemment !)

Une nouvelle interview, au terme de l’étape d’aujourd’hui, sera disponible sur @francetvsport (vous pourrez nous voir dans notre tentative de réparation).
➡ Cette nuit sur France 2 dans l’émission Bivouac diffusée à 00h55
➡ Rediffusion demain matin sur France Ô à 7h55

A demain pour la suite de l’aventure.


 

82454544 2562773200679034 2841578718407688192 n

Aujourd’hui j’ai pu faire le plein de sensations et vraiment me faire plaisir, c’est essentiel sur des journées aussi longues. Au compteur : 886 km dont 410 km de spéciale.

On peut dire que la spéciale offrait une première partie très technique avec des pistes sinueuses et que ce genre de terrain est joué plutôt en ma faveur, c’était un vrai plaisir de rouler sur ces 200 km.
Ensuite, du km 200 au km 400, on était clairement sur de la vitesse avec des plateaux rapides.
Personnellement, je regrette qu’il n’y ait pas de navigation plus complexe, plus recherchée  car c’est vraiment une partie intéressante du Rally Raid.

- Bilan santé moto : pas de souci majeur à déplorer, le bilan est positif.
- Bilan santé Loïc : je pars au médical pour un nouveau strap à la côte qui reste toujours douloureuse. Au niveau du pied, on continue le drainage pour soulager le bleu. Je commence à avoir moins mal mais c’est pas encore la grande forme.

ÉTAPES 10 et 11 : les étapes MARATHON
Elles arrivent !! Dès demain matin, je m’élancerai pour 2 jours sans assistance mécanique, sans mécanicien. Seuls les pilotes motos sont autorisés à s’aider entre eux. C’est vraiment l’occasion de tester son endurance sur 1352km en deux jours (dont 913km de spéciale). RDV demain pour le bilan de cette journée intense !


 

82302656 2561583147464706 4908766578419433472 n

Les organisateurs de ce Dakar 2020 ont pris la décision d’annuler l’étape d’aujourd’hui pour les quads et motos.

Cette journée particulière au bivouac nous a permis de nous retrouver entre pilotes, d’échanger, de discuter.
C’est également l’occasion de se préparer pour demain et de prendre le temps de recharger les batteries pour se remettre dans la course . Pour ces 4 dernières étapes, il faudra redoubler de vigilance et de concentration.

J’ai également pris le temps de faire des examens complémentaires

L’équipe médicale me confirme une fracture de l’arc antérieur de ma 5ème côte gauche. Je suis bien strappé et maintenu mais elle est assez douloureuse et me gêne beaucoup la nuit ainsi que sur la moto.

Ce Dakar 2020 me permet de réaliser encore plus de choses sur les difficultés et les joies que procurent ce sport. C’est également une autre ouverture d’esprit, un autre regard sur la compétition. Malgré les accidents, les chutes, les abandons, mon objectif reste de donner le meilleur de moi même pour finir cette course.

Demain, l’étape 9 comptera 886 km en tout dont 410 km de spéciale. Liaison et spéciale comprises, ce sera l’étape la plus longue de cette aventure !


 

© 2015-2020 Loïc Minaudier - Mentions légales  - Réalisation : STELOWEB